Skip to Content

Pauvreté

Le portrait économique

Présentation du Portrait économique :

  • logement
  • sécurité alimentaire
  • emploi
  • développement économique

 

 

 

Un taux de défavorisation matérielle excessivement élevé

En 2001, le taux de défavorisation matérielle, dans Hochelaga-Maisonneuve est de 42,9% des résidents (19 300 personnes).

Les magasins de prêts sur gage sont sources d'appauvrissement

En 2009, on recense 8 magasins de prêts sur gage et 2 commerces d'échange de chèques.

Les magasins d'articles à petit prix sont nombreux

En 2009, nous recensons 21 magasins d'articles à petit prix: 8 friperies, 7 magasins d'escomptes, 6 magasins de meubles.

Le quartier possède plus de 10% de logements sociaux

En 2006, le quartier possède un nombre appréciable de logements sociaux, soit plus de 2 600 (10,4%) des 25 075 logements.

Les ressources alimentaires sont inégalement réparties

En 2008, on a recensé 48 ressources en alimentation : 10 épiceries, 5 groupes en sécurité alimentaire, 2 jardins communautaires, 2 projets d'agriculture soutenue par la communauté, 28 marchés spécialisés.

L'accessibilité aux fruits-légumes est faible dans le quartier

Selon la DSP de Montréal, une bonne partie du quartier a un indice d'accessibilité aux fruits-légumes faible.

Le logement social connaît un développement appréciable

Entre 2000 et 2006, il s'est construit 1647 unités de logement soit : 1077 condos (65,4%) et 570 logements sociaux (34,6%).

Le nombre de logements privés augmente

De 1961 à 1996, le nombre de logements privés demeure stable, il se situe autour de 22 500 logements.

La population est majoritairement locataire

Bien que le nombre de propriétaires augmente depuis 1996, la population reste majoritairement locataire.

Syndiquer le contenu